Intervenants
 
Olivier DELAFOSSE   Musicien, chanteur, chef de chœur et chef d’orchestre
 

  


 

            Olivier DELAFOSSE Chanteur, chef de chœur et pédagogue, Olivier Delafosse obtient au CNR de Lille ses premiers prix de hautbois, de musique de chambre et d’écriture. Il étudie le chant, le piano, la contrebasse, la direction de choeur. Il fut membre du World Youth Choir puis stagiaire au CNIPAL de Marseille. Diplômé de direction de choeur auprès de P. Calmelet, P. Cao et C. Simonpiétri, il a été le chef du Chœur et Orchestre des Grandes Ecoles, préparé l'atelier vocal de l'ARIAM Ile-de-France pour Le sourire au pied de l'échelle de F. Raulin à l'amphithéâtre de l'Opéra Bastille, a été invité au Ghana par l'Alliance Française pour diriger le Winneba Youth Choir, produit le King Arthur de Purcell avec comédiens et marionnettes. Il dirige l'ensemble vocal Mélisande, l'ensemble vocal Sotto Voce, se produit notamment à la Maison de Radio-France, à l'amphithéâtre de l'Opéra Bastille, aux festivals d'Ile-de -France, de Troyes. Avec eux, il crée des œuvres de A. Gibert, M. Adwan, O. Strasnoy, N. Giosmin, L. Gillet, D. Deshayes.

                Comme chanteur, il s’est produit régulièrement avec différents ensembles vocaux professionnels spécialisés, notamment Musicatreize pour la musique contemporaine, Dialogos pour la musique du Moyen Age, en Europe ainsi qu'en Afrique du Sud, Brésil, Colombie, Mexique, Canada, Etats-Unis. Il a chanté également sous la direction de JC Malgoire, L. Langrée, J. Nelson, R. Alessandrini, F. Lasserre, M. Piquemal, E. Krivine. Avec le collectif Multipistes dont il est l’un des membres fondateurs, il explore et défend le théâtre musical contemporain. Il intervient comme pédagogue sur de nombreux projets pour La Comète de Paris et l’EDT 91, écoles d'art dramatique, pour l’ARIAM Ile-de-France, pour le théâtre de St Quentin-en-Yvelines, pour la Fondation Royaumont, pour la Cité de la Musique/Philharmonie de Paris.

                Depuis 2012, il anime en Août le stage « Chœur, technique vocale, direction chorale et gourmandises » à Mondésir en Dordogne.

                 En 2014, il est nommé à la direction du Chœur de Chambre de Paris et propose les programmes Contrastes du XXe, Brahms is Bach, I feel Goude, RM Rilke- La nature d'un poète, Je t'aime moi non plus!, Chers romantiques allemands, O Magnum Mysterium, God save the Jazz, Chic British mais pas trop! Il crée également des oeuvres de JP Goude et V Guédon.

                  En 2018, il est invité à Potsdam pour diriger la Messe Solennelle de Vierne pour le 55e anniversaire du traité franco-allemand.

                 Son prochain projet sera de monter et mettre en scène la Messe solennelle de Rossini dans sa version avec piano et accordéon. Parmi ses activités annexes, il s'est formé au jazz vocal et instrumental au sein de diverses écoles parisiennes spécialisées. Il explore également le mouvement corporel par la méthode Feldenkrais, le Tai Chi et le Qi Gong. 



ARIANE GENDRAT pianiste

 
             Ariane Gendrat se forme auprès de Christian Ivaldi à l'École Normale de Musique de Paris où elle obtient le Brevet d'Exécution à l'unanimité avec les félicitations du jury, ainsi que le Diplôme d'Enseignement et le Diplôme d'Exécution. Elle étudie par la suite avec Laure Rivierre  au CRR de Dijon dans les classes de piano et d'accompagnement (DEM de piano et d'accompagnement mention très bien), puis au sein du Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique de Bourgogne qui lui permet d'obtenir les trois diplômes : Licence, Diplôme d'État de professeur de piano et Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM).

            Lors d'académies musicales et master classes, elle reçoit les conseils de Géry Moutier, Anne Grappotte, Anne le Bozec, Emmanuel Olivier, Aline Bartissol, Pascal Amoyel, Marie Béreau, Toon Fret, Fuminori Tanada... Son goût pour la musique de chambre la conduit à jouer au sein de diverses formations, avec cordes et vents, de la sonate au sextuor. Elle fonde notamment avec le harpiste Guillaume Gravelin le Duo Kupka, piano et harpe formant un duo inhabituel et méconnu qui recèle pourtant un répertoire riche et surprenant allant du classique au contemporain.

            Curieuse de tous les répertoires et de toutes les époques, elle a donné en 2012 la création de Entropies de Karl Naegelen, pour piano, harpe, flûte, trio à cordes et bande à l'amphithéâtre de l'Opéra de Lyon dans le cadre du festival Musiques en scène. Également très attirée par l'accompagnement vocal, elle donne de nombreux concerts avec chanteurs, dans les répertoires du Lied, de la mélodie et de l'opéra.

            Ariane Gendrat est également professeur et accompagnatrice dans des stages de piano, de chant, de musique de chambre, à l'occasion de masterclasses (Musique en Savoie, Musique et Chant en Normandie, Académie Régis Pasquier, Festival de Bougival...) ainsi qu'aux Conservatoires de Viroflay, de Bry-sur-Marne et à l'École de Musique du Chesnay.


Jean-Manuel CANDENOT Basse

            Diplômé en histoire contemporaine, Jean-Manuel Candenot, après avoir étudié le piano, sʼoriente vers le chant et devient lʼélève de Lionel Sarrazin.

         Sa pratique vocale très variée lʼamène à fréquenter un large répertoire allant de la musique baroque à la création contemporaine.

            Résidant entre le Sud-Ouest de la France et Bruxelles, il mène une collaboration étroite avec l’orchestre « Les Passions » dirigé par JeanMarc Andrieu, avec qui il explore le répertoire de la musique française des 17° et 18° siècles. Tout récemment, on a pu les entendre autour de deux programmes : Cantates françaises sur le thème de l’Amour et de Bacchus, et « Beata est Maria », motets de M. A. Charpentier pour trois voix d’hommes (en tournée en Bolivie et au Pérou).
           A lʼopéra, on a pu lʼentendre dans « Jenufa » (Janacek), « La Flûte Enchantée » et « Don Giovanni » (Mozart), « Le Couronnement de Poppée » (Monteverdi), « Il Signor Bruschino » (Rossini), « Genitrix » (Tihanyi) ou encore au Festival dʼAix-en-Provence dans lʼopéra « Un retour » dʼOscar Strasnoy, dʼaprès une nouvelle dʼAlberto Manguel. Il vient de chanter le rôle du Bailli ( « Werther » Massenet ), lors d’une tournée aux Pays-Bas, ainsi que Zaretski ( « Eugène Oneguine » Tchaïkovski ) à l’opéra de Rouen.

           Il pratique régulièrement l'oratorio (« Requiem » Mozart, « Die Schöpfung » Haydn, « La Petite Messe Solennelle » Rossini ) sous la baguette de chefs prestigieux tels que M. Piquemal ou encore F.X. Roth. Il sʼest produit dans de nombreux festival tels que la Chaise Dieu, Venise (Palazetto Bru-Zane), ou encore Salzbourg.

           Sous la direction de Roland Hayrabedian, il participe activement au projet de « Cantates policières » (opéras de chambre en trois volets) dont le premier « La Digitale » -du compositeur Juan Pablo Careno- vient dʼêtre donné au Téatro Colon de Bogota ( dans le cadre de lʼannée France - Colombie ). Le suivant « La Douce Amère » sera dévoilé au printemps 2020.

           Il participera la saison prochaine à la création de deux opéras de chambre : « El Reto » de Paul Desenne, et « Allongé sur le Divin » de François Rossé, avec l’Ensemble C Barré (direction S. Boin), en Amérique Latine.    Il incarnera le rôle du «Hollandais» ( « Vaisseau Fantôme » de Wagner ) , dans une version Jeune Public, puis Golaud (« Pelléas et Mélisande » de Debussy ) dans le cadre du spectacle « Arkel » mis en scène par Sybille Wilson. Il sera en tournée au Mexique avec l’orchestre « Les Passions », autour d’un programme de Motets pour voix d’hommes, de M.A. Charpentier